5 conséquences des nouvelles règles hypothécaires

Le 17 octobre 2016, le gouvernement du Canada a mis en place une nouvelle règle hypothécaire, obligeant les banques à faire le « test de résistance ».

Ceci veut dire que les clients devront qualifier avec un taux de 4,64%, soit le taux moyen des 5 dernières années.

Ces mesures ont été mises en place pour freiner la flambée des valeurs dans les marchés Ontarien et de Vancouver.

Quelles sont les impacts de ces nouvelles mesures ?

1)      Diminution des taux d’intérêt

Comme il sera plus difficile de qualifier les clients, le nombre de clients pour les banques sera diminué, et comme les banques ont beaucoup d’argent à prêter, la concurrence entre les banques sera forte sur une baisse des taux.

Pour les propriétaires actuels, cela signifie pour vous de petits taux d’intérêt encore pour longtemps.

2)      Marché « Vendeur » pour les immeubles de 5 logements et plus

Les règles hypothécaires pour les logements de 5 logements et plus n’ont pas changées depuis des décennies, tant et aussi longtemps que ce type d’immeuble est rentable, les banques et la SCHL offriront du financement.

J’anticipe une pression à la hausse sur ce type de marché.

3)      Plus de locataires

Les règles hypothécaires défavorisent les premiers acheteurs qui doivent qualifiés avec un taux à 4,64%, et des prix élevés de l’immobilier.  C’est règles défavorisent les jeunes et ceux-ci n’auront d’autres choix que de louer un logement ou rester plus longtemps chez les parents.

Les propriétaires trouveront des locataires avec de bons revenus et prêt à payer des logements de meilleures qualités.

4)      Achat d’un petit plex plus difficile

A compter de la fin novembre, les propriétaires de petits plex ( 1 à 4 unités) devront eux aussi passer le « test de résistance », donc il sera plus difficile de trouver du financement pour améliorer vos immeubles ou encore refinancement pour en acheter un autre.

De plus, la majorité des banques prennent 50% des revenus de location qu’ils appliquent sur 100% des dépenses soient paiements hypothécaires, taxes et chauffage.  Mathématiquement, ceci vous désavantage.

Toutefois, si vous avez réussi à passer le cap de deux (2) propriétés, certaines banques auront des calculs plus avantageux en prenant jusqu’à 85% de vos revenus de locations et seront encore plus ouvert à vous prêter si vos immeubles génèrent un surplus avec ce calcul.

5)      Rénover sa maison deviendra plus difficile

Les premiers acheteurs doivent dès l’achat prévoir faire les rénovations à l’achat. Car maintenant, les propriétaires peuvent refinancer leur maison à hauteur de 80% de la valeur marchande, pour la plupart des consommateurs sera signifie plus de 10 ans sans pouvoir refinancer la propriété.

Par Jacques Dionne, Courtier hypothécaire agréé DA, le 11/2/2016

http://courtier-hypothecaire.com/nouvelles/5-consequences-nouvelles-regles-hypothecaires